Le Top 17 Girls passé au Crible !

Johanne Defay, ASP rookie of the year 2014
Johanne Defay, ASP rookie of the year 2014

26/02/2015

Women’s WCT 2015 : le Top 17 au crible

roxy pro gold coast 2015,roxy pro gold coast,stephanie gilmore,tyler wright,carissa moore,sally fitzgibbons,johanne defay                                                                            Stephanie Gilmore part en 2015 à la conquête d’un 7e titre mondial, qui ferait d’elle l’égale de Layne Beachley. Photo © WSL / Kirstin

WOMEN’S WCT Elles sont de retour ! Du 28 février (dès ce vendredi soir, heure de Paris) au 11 mars, le Roxy Pro Gold Coast donnera le coup d’envoi, en Australie, de la saison 2015 du Women’s World Championship Tour avec les 17 meilleures surfeuses de la planète. Présentation.


GettyImages_477801517.jpg                                                                            Stephanie Gilmore. Photo © WSL / Cestari

STEPHANIE GILMORE
Australie, 27 ans

Titres mondiaux : 6 (2007, 2008, 2009, 2010, 2012 et 2014)
Victoires sur le WCT : 24
Nombre de saisons sur le WCT : 8 (depuis 2007)
Son classement 2014 : 1er

Signe particulier : Championne du monde pour la sixième fois de sa carrière à Hawaii, en novembre dernier, Stephanie Gilmore n’est plus qu’à une longueur de la recordwoman du genre, sa compatriote Layne Beachley (7 titres).

GettyImages_483042511.jpg                                                                                  Tyler Wright. Photo © WSL / Cestari

TYLER WRIGHT
Australie, 20 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 6
Nombre de saisons sur le WCT : 4 (depuis 2011)
Son classement 2014 : 2e

Signe particulier : Pensionnaire de l’élite depuis quatre ans, Tyler Wright n’a jamais terminé une saison au-delà de la 4e place mondiale. Quatrième donc en 2011 et 2012, la petite soeur d’Owen s’est même hissée sur la 2e marche du podium les deux années suivantes. La double vice-championne du monde aspire désormais légitimement à la première.

P-20140707-00669_News.jpg                                                                              Carissa Moore. Photo © Zack Noyle / Red Bull Content

CARISSA MOORE
Hawaii, 22 ans

Titres mondiaux : 2 (2011, 2013)
Victoires sur le WCT : 13
Nombre de saisons sur le WCT : 5 (depuis 2010)
Son classement 2014 : 3e

Signe particulier : Depuis son accession au Top 17 en 2010, Carissa Moore prend un malin plaisir à coiffer la couronne mondiale une saison sur deux, les années impairs. L’Hawaiienne a été sacrée en 2011 et 2013 et nous voilà en 2015. Nul besoin de vous faire un dessin.

d6_lifestyle_brandonmeans_sally_fitzgibbons__large.jpg                                                                                   Sally Fitzgibbons. Photo © Brandon Means

SALLY FITZGIBBONS
Australie, 24 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 8
Nombre de saisons sur le WCT : 6 (depuis 2009)
Son classement 2014 : 4e

Signe particulier : Toujours placée, jamais sacrée, Sally Fitzgibbons court à 24 ans après son premier titre mondial, elle qui enchaîne les places d’honneur depuis 2010 : vice-championne du monde de 2010 à 2012, 3e en 2013 puis 4e la saison passée. Une “reculade” pour mieux sauter sur le trône ?

GettyImages_456726250.jpg                                                                                 Malia Manuel. Photo © WSL / Masurel

MALIA MANUEL
Hawaii, 21 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 0
Nombre de saisons sur le WCT : 3 (depuis 2012)
Son classement 2014 : 5e

Signe particulier : Finaliste au Beachley Classic lors de sa saison de rookie dans l’élite en 2012, Malia Manuel n’est plus parvenue à un telle haute sphère d’une épreuve du WCT depuis cette date. Après un exercice 2013 chaotique (13e), sa régularité retrouvée l’a néanmoins propulsée l’an passé vers le meilleur classement de sa carrière (5e).

d6_lifestyle_brandonmeans_lakey_peterson_post_heat__large.jpg                                                                                 Lakey Peterson. Photo © Brandon Means

LAKEY PETERSON
États-Unis, 20 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 1
Nombre de saisons sur le WCT : 3 (depuis 2012)
Son classement 2014 : 6e

Signe particulier : Jamais, durant ses deux premières saisons sur le WCT, Lakey Peterson n’avait été éliminée dès le 2e tour (le 1er étant non-éliminatoire) d’une épreuve. Une série immaculée scarifiée l’an passé à deux reprises, à Margaret River et aux Fidji. Deux résultats “à jeter” qui n’ont pas empêché la lauréate de l‘US Open 2012 de signer paradoxalement son meilleur classement final (6e contre 7e en 2012 et 2013).

GettyImages_459666140.jpg                                                                               Bianca Buitendag. Photo © WSL / Kirstin

BIANCA BUITENDAG
Afrique du Sud, 21 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 0
Nombre de saisons sur le WCT : 2 (depuis 2013)
Son classement 2014 : 7e

Signe particulier : Pour sa seconde saison dans l’élite l’an dernier, Bianca Buitendag a goûté à sa première finale, perdue à Snapper Rocks face à la maîtresse des lieux, Stephanie Gilmore.

defay.jpg                                                                             Johanne Defay. Photo © Instagram / Johanne Defay

JOHANNE DEFAY
France, 21 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 0
Nombre de saisons sur le WCT : 1 (depuis 2014)
Son classement 2014 : 8e

Signe particulier : Rookie of the year la saison dernière, Johanne Defay est devenue la meilleure Française du WCT de l’histoire en se classant au 8e rang final. Elle reste, en sus, sur une formidable série de six quarts de finale – dont deux convertis ensuite en demies – d’affilée. Toujours sans sponsor majeur malgré ses probants résultats, la Réunionnaise a lancé début février une campagne de crowdfunding pour financer une partie de son coûteux exercice 2015, déclenchant un bel élan de solidarité. (Rider YMSA)

GettyImages_459593010.jpg                                                                             Courtney Conlogue. Photo © WSL / Masurel

COURTNEY CONLOGUE
États-Unis, 22 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 2
Nombre de saisons sur le WCT : 4 (depuis 2011)
Son classement 2014 : 9e

Signe particulier : Blessée à la cheville et privée de trois étapes du WCT l’an passé, Courtney Conlogue a réussi à se requalifier sans avoir recours à la wild card décernée par la WSL. Une performance de choix qui situe le potentiel de la Californienne : celui de “5e Élément”, voire mieux, des “4 Fantastiques” (Gilmore, Wright, Moore, Fitzgibbons).

d6_lifestyle_brandonmeans_laura_enever__large.jpg                                                                                 Laura Enever. Photo © Brandon Means

LAURA ENEVER
Australie, 23 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 0
Nombre de saisons sur le WCT : 4 (depuis 2011)
Son classement 2014 : 10e

Signe particulier : Excepté en 2012 où elle a opéré une “percée” jusqu’au 8e rang mondial, Laura Enever a conclu ses trois autres saisons dans l’élite “ric-rac”, soit à la 10e et dernière place requalificative. Juste, mais toujours là.

Clipboard01.jpg                                                                                  Dimity Stoyle. Photo © Instagram / Dimity Stoyle

DIMITY STOYLE
Australie, 23 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 0
Nombre de saisons sur le WCT : 1 (depuis 2014)
Son classement 2014 : 11e

Signe particulier : Onzième et première non-requalifiée à l’issue de sa saison de rookie dans l’élite l’année passée, Dimity Stoyle bénéficie en 2015 de la wild card délivrée par la WSL pour évoluer sur le WCT.

GettyImages_488771087.jpg                                                                                      Coco Ho. Photo © WSL / Smorigo

COCO HO
Hawaii, 23 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 1
Nombre de saisons sur le WCT : 6 (depuis 2009)
Son classement 2014 : 12e

Signe particulier : En cinq années de présence dans le gotha du surf féminin mondial, Coco Ho n’avait jamais terminé hors du top 10 salvateur. Un bilan terni la saison dernière par sa 12e place finale et un maintien acquis via le circuit qualificatif. L’Hawaiienne ne s’est, en outre, plus imposée dans l’élite depuis 2009… son année de rookie.

d4_lifestyle_m_lallande_nikki_van_dijk_2__large.jpg                                                                                     Nikki Van Dijk. Photo © Michael Lallande

NIKKI VAN DIJK
Australie, 20 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 0
Nombre de saisons sur le WCT : 1 (depuis 2014)
Son classement 2014 : 13e

Signe particulier : Nikki Van Dijk a éclairé sa première saison sur le WCT de deux quarts de finale à Rio et à Huntington Beach. Deux résultats probants comme autant de pansements sur ses bleus et/ou plaies nés de ses lourdes chutes à Bell’s Beach et aux Fidji. Heureusement, sans conséquence fâcheuse sur sa plastique avantageuse.

d5_lifestyle_m_lallande_alessa_quizon__large.jpg                                                                                  Alessa Quizon. Photo © Michael Lallande

ALESSA QUIZON
Hawaii, 21 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 0
Nombre de saisons sur le WCT : 1 (depuis 2014)
Son classement 2014 : 15e

Signe particulier : Elle semblait, l’an passé, la rookie la mieux armée pour survivre dans la jungle du Top 17. Avec un seul quart de finale à son actif (à Rio), quelques pépins physiques et un modeste 15e rang final, Alessa Quizon a dû s’en remettre au circuit qualificatif pour se sauver. Pour mieux rebondir en 2015 ?

GettyImages_488754279.jpg                                                                                  Silvana Lima. Photo © WSL / Kirstin

SILVANA LIMA
Brésil, 30 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 3
Nombre de saisons sur le WCT : 8 (2006 à 2013)
Son classement 2014 : non qualifiée (1re du circuit QS)

Signe particulier : Vice-championne du monde en 2008 et 2009 (derrière Gilmore), Silvana Lima est de retour cette année dans le Top 17 après une brève éclipse en 2014 consécutive à deux saisons difficiles (blessure au genou en 2012, hors de forme en 2013). À 30 ans, la toujours aussi explosive Brésilienne pique cette saison à Gilmore, le statut de… doyenne de l’élite.

GettyImages_164766136.jpg                                                                                      Sage Erickson. Photo © WSL / Kirstin

SAGE ERICKSON
États-Unis, 24 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 0
Nombre de saisons sur le WCT : 2 (2012 et 2013)
Son classement 2014 : non qualifiée (3e du circuit QS)

Signe particulier : Comme Lima, Sage Erickson retrouve le WCT après seulement une année de mise à l’écart, qu’elle a utilisée pour se refaire une confiance toute neuve sur le circuit QS. La Californienne revient gonflée à bloc.

d5_lifestyle_m_lallande_tatiana_weston-__large.jpg                                                                              Tatiana Weston-Webb. Photo © Michael Lallande

TATIANA WESTON-WEBB
Hawaii, 18 ans

Titres mondiaux : 0
Victoires sur le WCT : 0
Nombre de saisons sur le WCT : 0
Son classement 2014 : non qualifiée (6e du circuit QS)

Signe particulier : Si elle fera office d’unique rookie en 2015, la benjamine du Top 17 n’aura rien d’une novice. Tatiana Weston-Webb a suppléé la saison dernière Courtney Conlogue lorsque celle-ci était sur le flanc. Avec aplomb et une réussite certaine puisque l’Hawaiienne a systématiquement rallié le 3e tour. De quoi sensiblement raccourcir le temps d’adaptation à son nouvel environnement permanent.

♦ Le calendrier du Women’s WCT 2015 :

1. Roxy Pro Gold Coast, Australie : 28 février – 11 mars
2. Rip Curl Pro Bell’s Beach, Australie : 1er – 12 avril
3. Drug Aware Margaret River Pro, Australie : 15 – 26 avril
4. Rio Women’s Pro, Brésil : 11 – 22 mai
5. Fiji Women’s Pro, Fidji : 31 mai – 5 juin
6. Trestles Women’s Pro, États-Unis (Californie) : 9 – 20 septembre
7. Cascais Women’s Pro, Portugal : 22 – 28 septembre
8. Roxy Pro France, Landes : 6 – 17 octobre
9. Maui Women’s Pro, Hawaii : 22 novembre – 6 décembre

https://www.youtube.com/watch?v=jDRpEQM3OA0

♦ Le tableau du Roxy Pro Gold Coast 2015 (28 février – 11 mars) :

→ Le 1er tour :

(la 1re de chaque série qualifiée pour le 3e tour, les autres en repêchage)

Heat 1 : Malia Manuel (Haw), Johanne Defay (Fra), Sage Erickson (USA)
Heat 2 : Sally Fitzgibbons (Aus), Courtney Conlogue (USA), Nikki Van Dijk (Aus)
Heat 3 : Stephanie Gilmore (Aus), Silvana Lima (Bré), wild card
Heat 4 : Tyler Wright (Aus), Dimity Stoyle (Aus), Alessa Quizon (Haw)
Heat 5 : Carissa Moore (Haw), Laura Enever (Aus), Tatiana Weston-Webb (Haw)
Heat 6 : Lakey Peterson (USA), Bianca Buitendag (AFS), Coco Ho (Haw)

Spot & Wild card : La compétition se déroule sur le spot de Snapper Rocks, à Coolangatta, petite ville du Queensland, sur la Gold Coast (côte Est australienne). La wild card sera décernée à la gagnante des trials, disputés la veille du premier jour de la période d’attente.

Décalage horaire : Il est de 9 heures en plus avec Paris. Ainsi, lorsqu’il est 7h du matin à Coolangatta, il est 22h du jour précédent à Paris. Chaque jour, le call interviendra vers 7h30 heure locale, soit 22h30 heure de la France métropolitaine.

Suivez en LIVE le Roxy Pro Gold Coast via le site de la WSL → ICI
La compétition est également à suivre sur la chaîne MCS Extrême.

♦ Les 10 dernières gagnantes du Roxy Pro Gold Coast :

2014 : Stephanie Gilmore (AUS) 2013 : Tyler Wright (AUS) 2012 : Stephanie Gilmore (AUS) 2011 : Carissa Moore (HAW) 2010 : Stephanie Gilmore (AUS) 2009 : Stephanie Gilmore (AUS) 2008 : Sofia Mulanovich (PER) 2007 : Chelsea Hedges (AUS) 2006 : Melanie Redman-Carr (AUS) 2005 : Stephanie Gilmore (AUS)

♦ Les 10 dernières championnes du monde :

2014 : Stephanie Gilmore (AUS) 2013 : Carissa Moore (HAW) 2012 : Stephanie Gilmore (AUS) 2011 : Carissa Moore (HAW) 2010 : Stephanie Gilmore (AUS) 2009 : Stephanie Gilmore (AUS) 2008 : Stephanie Gilmore (AUS) 2007 : Stephanie Gilmore (AUS) 2006 : Layne Beachley (AUS) 2005 : Chelsea Georgeson (AUS)

Toute l’actu du Quiksilver/Roxy Pro Gold Coast :

• En images, les lauréats des World Surfing Awards
• WCT 2015 : la saison en 10 questions
• Vidéo : J-9 avant le Quiksilver Pro Gold Coast
• Le Quik Pro Gold Coast avec Reynolds évidemment
• Quik/Roxy Pro Gold Coast : les séries du 1er tour
• Roxy Pro Gold Coast : Gilmore supérieure à Snapper