Tessa Thyssen championne du monde junior, la France en argent !

http://www.surfingfrance.com/disciplines/equipe-de-france/tessa-thyssen-championne-du-monde-junior-la-france-en-argent.html

Tessa Thyssen championne du monde junior, la France en argent

Tessa Thyssen championne du monde junior 2015.Tessa Thyssen championne du monde junior 2015.  © Photos ISA/Grant et ISA/Evans 

– La Française Tessa Thyssen est devenue championne du monde junior ce dimanche à Oceanside, Californie. Les frères Nommé et Marco Mignot prennent respectivement les médailles d’argent et de bronze en juniors et en cadets.

– Avec ces trois résultats et les performances des 9 autres surfeurs, l’équipe de France est vice-championne du monde des nations 2015, derrière les Etats-Unis, mais devant Hawaii, le champion sortant, l’Australie (4e) et le Japon (5e).

– N’oublions pas que la veille, samedi, les Bleus ont enlevé le titre mondial du relais en prenant le meilleur en finale sur le Japon, le Brésil et les Etats-Unis.

– A cinq ans des Jeux Olympiques de Tokyo-2020, pour lequel le surf a de fortes chances de faire son entrée, cette performance tricolore est celle de la nouvelle génération d’un surf français, qui fait plus que jamais trembler les pays anglo-saxons. 

 

 

La confirmation de l’école à la française

La France confirme son classement mondial. Déjà deuxièmes l’an dernier, en Equateur, les Français montent de nouveau sur la deuxième marche d’un podium cette fois dominé par les Etats-Unis. A domicile, les Américains n’ont pas eu de mal à s’imposer avec une armada qui a séduit les juges de bout en bout. L’objectif de décrocher un premier titre mondial junior n’est donc pas au bout de cette campagne californienne mais que peut-on reprocher à cette équipe de France ? Rien. Entre solidarité, abnégation et combativité, les 12 Bleuets ont livré une superbe bataille tout au long de la semaine de compétition. Parvenus à 9 dans le phases finales samedi, un tir groupé jamais réalisé auparavant, les Français ont été jusqu’au bout de leur talent, de leur idée, de leur technique. Drivée par un staff sans doute le meilleur qu’elle n’a jamais eu, cette équipe de France nous a régalés 7 jours durant. Elle repartira au combat l’an prochain avec le même objectif : décrocher cette médaille d’or des nations derrière laquelle nos juniors courent depuis des années. Elle est là, toute proche. Ce sera peut être pour septembre 2016, aux Açores, théâtre des prochains Mondiaux juniors de l’International Surfing Association (12-20 septembre).

Tessa Thyssen, une fille en or

Tessa Thyssen a plié sa finale en 5 minutes, le temps de prendre une première très longue vague (7 pts) et d’assurer un deuxième score au-dessus de la moyenne (5,83 pts), toujours sur une gauche, juste en suivant. Sur ce spot magnifique les premiers jours et très capricieux, pour ne pas dire insipide en fin de semaine, Thyssen a su trouver deux belles ouvertures qui lui ont permis de s’exprimer du large jusqu’au rivage, finissant ses vagues les pieds dans le sable. Les poings vers les étoiles.

Vice-championne du monde Pro Junior l’an dernier, l’Antillaise décroche à 18 ans un premier titre mondial au terme d’une saison qui avait magnifiquement débuté par une demi-finale sur une étape du tour mondial professionnel en Nouvelle-Zélande. Après ce départ en fanfare, Thyssen a connu un été plus compliqué. Le retour en équipe de France, qu’elle côtoie depuis son plus jeune âge de surfeuse, cet automne, lui a redonné la confiance qu’elle avait peut être perdue en cours de saison. Intraitable de bout en bout sur ces Mondiaux californiens, elle a surclassé la finale du tableau principal, déjà devant l’Américaine Tia Blanco, avant d’aller signer ce premier succès mondial au terme d’une finale maîtrisé de la première à la dernière minute.

Après Pauline Ado en 2006 et Cannelle Bulard en 2011, elle est la troisième Française a remporter le titre mondial junior de l’I.S.A.

Nommé Mignot, l’argent mais pas le bonheur

Il semblait invincible. Tellement régulier que rien ne pouvait lui arriver. Nommé Mignot n’a pas traversé les Mondiaux juniors. Il les a survolés. Des airs dans tous les sens, des rollers d’une puissance rare pour un junior. On l’avait déjà vu très affûté cet été à Lacanau (finaliste du QS 1.500 girondin), on l’avait revu à Cascais le mois dernier (9e place du QS 10.000 portugais). Ce titre de champion du monde, Nommé le voulait plus que tout. Histoire de clore en beauté son histoire avec l’équipe de France junior qu’il côtoit depuis quatre ans. Après avoir écrasé la concurrence en matinée, Mignot est repartie sur les mêmes bases en finale. Une première vague à 8,83 pts histoire de mettre tout le monde d’accord. Las… L’Italien Leo Fioravanti, installé en France depuis une dizaine d’années, a tué le rêve d’or du Français en à peine cinq minutes et deux vagues. Deux droites notées 10/10 et 9,23 pts. Deux gros airs reverse dans le creux, sur des vagues pourtant très courtes. Malgré une nouveau score à 8,60 pts en milieu de finale, Mignot ne pouvait revenir. Il échoue à 1,80 pt de l’Italien, passé par les repêchages. Mais avec un total de 17,43 pts, Mignot surclasse totalement l’Américain Jake Marshall (11,17 pts) et l’Italien Shun Murakami (7,30).

Le bronze pour le cadet des Mignot

Troisième finaliste français du jour, Marco Mignot (14 ans) n’a jamais eu la bonne vague pour s’exprimer totalement lors des 25 minutes de la finale cadets. Ou plutôt si, une seule, surfée dans les 10 dernières minutes avec un reverse air compliqué mais une glisse jusqu’au shore break pour un dernier reentry. Là aussi très peu cher payé (6,10 pts) au regard des vagues de l’Américain Stevie Pittman et de l’Australien Reef Heazlewood, à peine meilleures mais plus de deux points au-dessus dans les notations. Mignot aurait pu par ailleurs bénéficier d’une interférence de rame de Pittman, laquelle n’a pas été signalée, alors qu’une pénalité infligée à l’Américain aurait permis au Français de passer du bronze à l’argent. Mais ça aurait ôté le seul titre individuel du pays hôte de la compétition.

On notera au passage la belle 7e place de Mathis Crozon, bagarreur comme jamais et qui confirme tout son potentiel sur ses deuxièmes Mondiaux juniors consécutifs. Crozon a d’autant plus de mérite qu’il est privé de surf chez lui, à La Réunion.

 

REACTIONS

Tessa Thyssen (championne du monde) : « Je suis vraiment très contente. Surtout de battre les Américains, ici, chez eux. C’est trop bon. L’équipe a été ma grande force aujourd’hui (dimanche). En fin de semaine, j’étais fatiguée. L’équipe a été d’ailleurs moi toute la finale. Je suis très contente d’avoir gagné. D’avoir représenté la France. »

Nommé Mignot (vice-champion du monde) : « J’aurais tellement voulu gagner la médaille d’or. J’ai fait tout ce que je pouvais en finale, je ne peux pas m’en vouloir. Bravo à Leo (Fioravanti). J’ai tout donné pour ma famille, mes amis, pour le Team France. Merci à tous ceux qui nous ont soutenus. Je pars maintenant pour une compétition professionnelle au Brésil avec énormément de confiance en moi et en mon surf. »

Marco Mignot (médaille de bronze) : « Je suis déçu. Les Américains m’ont embêté dans l’eau. Pas fair play. Ils m’ont ramé dessus, ils m’ont empêché de prendre des vagues. Ils m’ont gêné. Ils verront la prochaine fois. J’aurais préféré gagner, mais je suis quand même très content de repartir avec cette médaille de bronze. »

 

 

LES FINALES

SURF U18

1 – Leonardo Fioravanti (Italie) 19,23 pts

2 – Nommé Mignot (France) 17,43 pts

3 – Jake Marshall (USA) 11,17 pts

4 – Shun Murakami (Japon) 7,30 pts

SURF U18 FILLES

1 – Tessa Thyssen (France) 12,93 pts

2 – Tia Blanco (USA) 12,37 pts

3 – Frankie Harrer (USA) 10,27 pts

4 – Mahina Maeda (Hawaii) 8,80 pts

SURF U16

1 – Stevie Pittman (USA) 15,66 pts

2 – Reef Heazlewood (Australie) 12,84 pts

3 – Marco Mignot (France) 11,43 pts

4 – John Mel (USA) 7,00 pts

SURF U16 FILLES

1 – Summer Macedo (Hawaii) 15,00 pts

2 – Macy Callaghan (Australie) 10,15 pts

3 – Brisa hennessey (Hawaii) 8,84 pts

4 – Teresa Bonvalot (Portugal) 7,23 pts

 

LES RESULTATS DES 12 FRANÇAIS

Tessa Thyssen : 1re en U18

Nommé Mignot : 2e en U18

Marco Mignot : 3e en U16

Mathis Crozon : 7e place en U16

Tim Bisso : 9e place en U18

Kim Véteau : 11e place en U18 filles

Léo-Paul Etienne : 11e place en U16

Thomas Debierre : 15e place en U16

Juliette Brice : 15e place en U16 filles

Gatien Delahaye : 21e place en U18

Lisa Giradet : 21e place en U16 filles

Len’s Arancibia : 25e place en U18

 

CLASSEMENT DES NATIONS

1. Etats-Unis 7536 pts

2. France 6565 pts

3. Hawaii 6385 pts

4. Australie 5516 pts

5. Japon 5140 pts

6. Portugal 4361 pts

7. Afrique du Sud 4270 pts

8. Costa Rica 4233 pts

9. Pérou 4023 pts

10. Tahiti 3885 pts

11. Grande-Bretagne 3404 pts

12. Brésil 3396 pts

13. Barbades 3286 pts

14. Argentine 3248 pts

15. Nouvelle-Zélande 3096 pts

16. Mexique 3031 pts

17. Chili 2900 pts

18. Equateur 2776 pts

19. Nicaragua 2637 pts

20. Porto Rico 2569 pts

21. Belgique 2363 pts

22. Pays de Galles 2348 pts

23. Panama 2215 pts

24. Canada 1536 pts

25. Israël 1415 pts

26. Allemagne 1111 pts

27. Italie 1000 pts

28. Colombie 994 pts

29. Norvège 982 pts

30. Russie 954 pts

31. Salvador 940 pts

32. Danemark 767 pts

33. Uruguay 576 pts

34. Venezuela 443 pts

35. Jamaïque 320 pts

35. Autriche 320 pts

 

L’EQUIPE DE FRANCE

Juniors (U18)

Tim Bisso (Guadeloupe)

Nommé Mignot (Landes)

Gatien Delahaye (Guadeloupe)

Len’s Arancibia (Pays basque)

Kim Véteau (Guadeloupe)

Tessa Thyssen (Guadeloupe)

Cadets (U16)

Léo-Paul Etienne (Guadeloupe)

Mathis Crozon (Réunion)

Marco Mignot (Landes)

Thomas Debierre (Guadeloupe)

Juliette Brice (Gironde)

Lisa Girardet (Réunion)

Staff

Patrick Florès (head coach)

Stéphane Corbinien (directeur de l’équipe)

Nicolas Berthé (coach)

Yann Martin (coach)

Jean-Robert Vignes (coach)

Pierre-Marc Gaillard (préparateur physique/kiné)

Thierry Durantel (médecin)

 

 

LES MONDIAUX ISA JUNIORS

Organisés chaque année par l’International Surfing Association (ISA, la Fédération internationale de surf, les championnats du monde juniors ont regroupé 35 nations des cinq continents sur un même lieu pendant une semaine. Six titres ont été délivrés : champion du monde U18 garçons, champion du monde U18 filles, champion du monde U16 garçons, champion du monde U16 filles et champion du monde par équipes; ainsi que la Aloha Cup, le trophée récompensant le pays vainqueur de la compétition du relais; remporté cette année par la France.

Cette compétition est particulièrement prisée et aucune nation du surf international ne la manquerait. Chaque pays sélectionne d’ailleurs ses meilleurs surfeurs espoirs. Le palmarès des Mondiaux juniors de l’ISA démontre depuis sa création dans les années 1980 que les plus grands y sont tous passés : Tom Curren, Jordy Smith, Stephanie Gilmore, Julian Wilson, Sally Fitzgibbons, Gabriel Medina, …

Côté français, ils sont désormais 5 à avoir remporté le titre mondial surf junior : David Vetea (1986), Pauline Ado (2006), Cannelle Bulard (2011), Léo-Paul Etienne (2014) et Tessa Thyssen (2015).

 

Photos

  • Cliquer pour aggrandir FRANCE.RELAIS.PODIUM.jpg
  • Cliquer pour aggrandir FRANCE_Team_ISA_SeanEvans.jpg