Yann Martin VS Yann Martin ……

Here is an overview of the article between  Yann Martin and me …..

Check the full story on Surf Session mag on the link below !!!

http://www.surfsession.com/2015/04/14/le-clash-yann-martin-vs-yann-martin-surf/

Les Inconnus : “Euh, moi c’est Yann” par surfsessionmag
YANN MARTIN, 46 ANS YANN MARTIN, 25 ANS
De quels athlètes vous occupez-vous en ce moment ?
Dans la désordre : Marc Lacomare, Johanne Defay, Tom et Nelson Cloarec, Kim Veteau, Juliette Brice, Aïnara Aymat (EUSK), Alex Bauduin, Luan et Nemo Nogues, quelques petits jeunes du Lacanau Surf club comme Ilonna, Nawlan et Keloha Rondi. Mon fils un peu, Léo Martin…
Je voyage avec Marc Lacomare sur les WQS depuis 2 ans et je bosse avec Johanne depuis courant 2013. Je la suis sur quelques WCT depuis l’année dernière.
Je m’occupe des surfeurs du team comme Pauline Ado, Tim Bisso, Kyllian Guérrin et d’autres surfeurs européens. Je coache les jeunes du Team sur les GromSearch et les Pro Juniors. Je suis par contre de très près Pauline avec qui je m’entends très bien. Elle s’entraîne à fond pour se requalifier C’est une athlète incroyable.
Faites-nous rêver : où avez-vous voyagé ces 6 derniers mois ?
C’est la période la plus calme de l’année. Je suis allé aux Championnats du Monde Junior au Portugal pour coacher Vasco Ribeiro, où on a gagné d’ailleurs. Je suis rentré une journée chez moi et je suis reparti à Maresias (Brésil) avec Marc, Ramzi et Vasco pour un Prime, et de là je suis parti avec eux a Hawaï pour les WQS de fin de saison. Je suis rentré chez moi fin novembre et je suis reparti début février avec Johanne Defay et Kim en Australie pour l’ouverture de la saison. Ma femme a accouché donc je suis resté pas mal de temps à la maison à découvrir les joies de mon nouveau métier, celui de papa. Sinon, je voyage principalement en Europe : Espagne, Portugal, UK…
Votre avis sur votre homonyme ?
Ti’ Yann est un bon coach-entraineur, et je pense qu’il fera un très bon team manager. Il aime ce qu’il fait, il aime apprendre et je pense que ce job lui va très bien.
Les jeunes l’aiment bien et tant mieux car c’est le seul baromètre de notre métier !
Un chic type ! On s’entend bien. Yann a plus d’expérience et un parcours différent. Il a sa propre méthode de travail… qui fonctionne très bien car il a eu de très bon résultats avec ses surfeurs. Aujourd’hui, je m’occupe plus de la gestion des surfeurs de chez Rip Curl et moins de la partie technique pure ! C’est ce qui me manque d’ailleurs…
Mais par exemple il y a certains surfeurs de chez Rip Curl à qui je recommande Yann pour s’entrainer.On avance dans le même sens, à savoir l’intérêt des surfeurs. A la fin, ce sont eux qui choisissent et leur choix est forcément le bon car c’est leur volonté personnelle.

Portraits : ©Laurent Masurel

Mots-clés :